•  

    Assis tout au bord d'un nuage,
    ça fait des jours que je voyage
    et dans mes vagabondages,
    j'ai le vent comme équipage...
    Funambule au fil de l'eau,
    je fais la papote aux oiseaux
    et - il faut ce qu'il faut -
    j'ai mis une plume à mon chapeau.
    J'ai mon chapeau soleil,
    mon écharpe arc-en-ciel,
    j'ai tout oublié, je pense:
    je suis en vacances

    Christian MERVEILLE

     

    Nouveau : retrouvez, dans ce dossier, la liste de tous les thèmes qu'abordent mes articles poésies et comptines.


    votre commentaire
  • La nouvelle année

     

    - Nouvelle année, qu’as-tu dans ta besace ?

    - Douze garçons, tous forts et courageux ;
    - Douze garçons pour vous servir, Madame,
    - Douze garçons pour vous servir, Monsieur.

    - Les trois premiers sont souvent en colère,
    - Les trois suivants savent rire et chanter.

    - Les trois suivants remplissent vos corbeilles,
    - Monsieur, Madame, et même vos greniers.

    - Les trois derniers font ce qu’ils ont à faire,
    - Tout en pleurant, ils enterrent leur mère.
    - Ne pleurez plus, holà ! mes douze mois,
    - Morte l’Année, l’Année vit, me voilà ! Louisa Paulin


    votre commentaire
  • Jacques Prévert



    Enfants de la haute ville
    filles des bas quartiers
    le dimanche vous promène
    dans la rue de la Paix
    Le quartier est désert
    les magasins fermés
    Mais sous le ciel gris souris
    la ville est un peu verte
    derrière les grilles des Tuileries
    Et vous dansez sans le savoir
    vous dansez en marchant
    sur les trottoirs cirés
    Et vous lancez la mode
    sans même vous en douter
    Un manteau de fou rire
    sur vos robes imprimées
    Et vos robes imprimées
    sur le velours potelé
    de vos corps amoureux
    tout nouveaux tout dorés

    Folles enfants de la haute ville


    votre commentaire
  • Le Noël des paysans.

     

    Recueil : Chansons de Noël (1853)

    Noël ! des étables aux granges,
    Chantez vallons, dansez hauteurs !
    Jésus descend, quitte ses anges,
    Pour le bœuf, l'âne et les pasteurs.

    En attendant la messe, on veille,
    On babille, on chante un Noël ;
    Dans les récits de la plus vieille
    La jeune met son grain de sel.
    Garçons joufflus, que l'on s'empresse,
    Tout frais rasés, vêtus de drap ;
    Filles en blanc, vite à la messe,
    Une étoile vous guidera.

    Noël ! des étables aux granges,
    Chantez vallons, dansez hauteurs !
    Jésus descend, quitte ses anges,
    Pour le bœuf, l'âne et les pasteurs.

    Dig ding dong ! l'église est jolie :
    (Racontons ce que nous voyons)
    De beaux habits toute remplie,
    De cire blanche et de rayons.
    Au fond, dans une niche en verre,
    Dort sur la paille un doux Jésus :
    Rois et bergers sont en prière,
    L'âne et le bœuf soufflent dessus.

    Noël ! des étables aux granges,
    Chantez vallons, dansez hauteurs !
    Jésus descend, quitte ses anges,
    Pour le bœuf, l'âne et les pasteurs.

    Quand à la file on communie,
    L'orgue joue un air de hautbois ;
    Quand toute la messe est finie,
    On s'éparpille dans les bois.
    Il fait si doux ! l'âme est contente,
    J'entends un amoureux qui dit :
    « Cette nuit le rossignol chante,
    La rose a fleuri cette nuit. »

    Noël ! des étables aux granges,
    Chantez vallons, dansez hauteurs !
    Jésus descend, quitte ses anges,
    Pour le bœuf, l'âne et les pasteurs.

    Allons ! rentrons car il grésille.
    Dit un vieillard en grelottant,
    La bûche de Noël pétille
    Et le réveillon nous attend.
    Respectons la vieille coutume,
    Mes beaux amoureux, buvez frais,
    Mangez le boudin quand il fume,
    Vous vous embrasserez après.

    Noël ! des étables aux granges,
    Chantez vallons, dansez hauteurs !
    Jésus descend, quitte ses anges,
    Pour le bœuf, l'âne et les pasteurs.

    Jésus fait dans notre nuit noire,
    Pauvres gens ! luire une clarté ;
    À sa santé nous devons boire,
    Avec lui naît l'égalité.
    Grands et puissants à mine altière,
    Donnez s'il vous plaît un regard
    Au roi du ciel et de la terre,
    Né sur la paille d'un hangar.

    Noël ! des étables aux granges,
    Chantez vallons, dansez hauteurs !
    Jésus descend, quitte ses anges,
    Pour le bœuf, l'âne et les pasteurs.


    Pierre Dupont.
    (1821 - 1870)

    2 commentaires
  •  

     

     (1868)

    C'est Noël, c'est bientôt Noël,


    Il y a des étoiles dans le ciel.
    Les toits sont blancs et sur les branches
    L'hiver met des étoiles blanches :
    C'est Noël, c'est bientôt Noël !

    En décembre, c'est bientôt Noël
    Il y a des étoiles dans le Ciel.
    Et sur la terre tout s'illumine,
    Les places, les rues et les vitrines :
    C'est Noël, c'est bientôt Noël !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique