•  


    Nous vous proposons plusieurs modèles de textos pour dire à la personne la plus importante du monde, votre maman, que vous pensez à elle pour sa fête et pour lui dire que vous l'aimez plus que tout.
    Des idées de jolis messages d'amour à utiliser pour vos textos.
    Pour information, la fête des mères est fixée au dernier dimanche de mai (sauf si ce jour est le même que la pentecôte, dans ce cas là elle est repoussée au premier dimanche du mois de juin). Par exemple pour 2016, la fête des mères tombe le 31 Mai.


    Mom, mamma, anya, äiti, mama, maminka, mamae, tous ces mots n'ont en fait qu'une seule traduction. Tu l'auras compris, ils veulent tous dire « Amour ». Bonne fête maman. Je t'aime tendrement !
     



    Ma chère petite maman, je t'envoie ce message pour te dire que j'ai une chance exceptionnelle d'avoir la plus géniale des mamans qui existe sur terre. Bonne fête maman ! Je t'adore !


    Un petit texto pour la plus merveilleuse des mamans. Toujours là pour nous, toujours avec le sourire, toujours avec de l'amour, toujours...je t'envoie le plus gros de tous les câlins en cette fête des mères.


    Bonne fête ! Je te remercie d'avoir été toujours là que cela soit pour mes couches sales, mes vêtements troués, mes dents cassées, mes bosses, mes larmes, mais aussi pour mes rires, mes premiers amours, mes examens,...je t'adore !


    Je viens de voir un livre qui s'intitulait « Les 100 conseils pour être une bonne mère ». Ne t'inquiète pas, c'est pas ton cadeau...tu es une mère parfaite sur tous les plans. Tu n'en as pas besoin ! Tu devras te contenter d'un autre cadeau ! Bonne fête !


    Dans ma vie, j'ai vécu des moments qui m'ont fait rire, certains qui m'ont fait aimer, d'autres qui m'ont fait pleurer, et même certains qui m'ont fait apprendre, et toi tu as toujours été là pour les vivre avec moi. Merci à toi et je te souhaite la plus belle des fêtes des mères.


    Maman je te souhaite une bonne fête. A toi qui a posé les premières pierres de mon chemin, qui m'a guidé sur la route et qui m'a éviter les détours et les obstacles, et voilà qu'une fois par an, seulement, nous pouvons dire « Bonne fête des mères » !


    La fête des mères signifie beaucoup plus que de simples fleurs offertes. Pour moi, elle veut dire qu'il faut remercier et dire je t'aime à la personne la plus importante de notre vie : c'est toi maman. Merci d'avoir toujours été là et d'avoir contribué à ce que je suis maintenant. Je t'aime ma petite maman !



    votre commentaire
  • Où donc est le printemps ? Endormi sous la nue
    Le soleil ne luit pas ou brille sans chaleur,
    Et dans les champs, la neige, aux arbres suspendue,
    Tient la sève captive et dévore la fleur.

    Tout frissonne et se tait ; le pauvre laboureur
    S'assied morne et pensif sur quelque roche nue ;
    Le pain pour ses enfants va manquer, et son cœur
    Maudira l'heure sainte où leur mère est venue.

    Il est aussi des temps où du soleil divin
    L'homme attend le retour et le demande en vain ;
    Qui de nous, une fois, et de l'âme et du monde

    N'a cru voir les destins confondus et flottants,
    Et des esprits troublés sondant la nuit profonde
    Ne s'écria jamais : — Où donc est le printemps ?

    Antoine de Latour.


    1 commentaire
  •  

     

    Ah! Que mars est un joli mois !

    C'est le mois des surprises.

    Du matin au soir dans les bois.

    Tout change avec les brises.

    Le ruisseau n'est plus engourdi.

    La terre n'est plus dure.

    Le vent qui souffle du midi.

    Prépare la verdure.

    Le rossignol n'est pas venu.

    Rempli de douces notes.

    Mais déjà sur le hêtre nu.

    Résonnent les linottes.

    Par-dessus la haie en éveil.

    Fier de ses fleurs écloses.

    On voit le pêcher au soleil.

    Ouvrir ses bourgeons roses.

    Gelée et vent, pluie et soleil.

    Alors tout a des charmes.

    Mars a le visage vermeil.

    Et sourit dans ses larmes.

     

    Alfred De Musset


    1 commentaire
  • Voici une nouvelle année.

     

    Qui commence ,comme elle à fini!

     

    Elle promet de belle journée.

     

    Avec ce temps qui s'éclaircie.

     

    La planète bouge et gronde!

     

    Elle veux ce venger des hommes.

     

    Qui depuis 100 ans l'affronte .

     

    Ne la prenais pas pour une pomme!

     

    Elle sera ce défendre ,contre la bétisse humaine.

     

    Mais hélas , elle ne pourra pas survivre.

     

    Lontemps à ce désastre, qui promène.

     

    La destruction de la terre ,qui arrive!

     

    Alors en attendant ,profitez de la vie.

     

    Au maximum des possibilités .

     

    Et  prener soin de votre environnement!

     

    Eduquez bien vos enfants !

     

    Vous pouvez croire et rêver!

     

    Que  tout cela va s'arranger!

     

    mais si tout change de soyez pas surpris!

    De Martine Castanho


    votre commentaire

  •  

     

    Apatride

     

    Je suis un croyant qui ne croit plus en rien
    Un être aimant qui n'aime plus vraiment
    Une route que plus personne ne veut suivre
    La nuit alors qu'il fait encore jour
    Le froid bien que l'air soit si chaud
    La passion d'avant le désespoir
    Le lendemain auquel on croyait hier
    La mort bien avant la naissance
    Curieux monde qui tourne à l'envers du temps
    Tué par les génocides
    La misère des uns, la luxure dans laquelle sombrent les autres
    la rue dans laquelle on marche
    Celle qui mène droit vers un champs de bataille
    La pluie d'après la tempête
    le soleil qui crame ces déserts sans fin
    Le déluge et les tremblements de terre
    L'alcool au fond d'un verre givré
    Le givre qui pend aux branches en hiver
    Le malheur de ces gens déplacés
    De place en place jamais rester
    Ces fautes d'orthographe à jamais corrigées
    Le non-renoncement de ces peuples
    L'amnésie de ceux qui massacrent

    Apatride




    Moi, je les aime tous ces déplacés,
    Tous ces apatrides
    Même si je suis un croyant qui ne croit plus en rien
    Un être aimant qui n'aime plus vraiment

    Même si je suis une route que plus personne ne veut suivre
    La nuit alors qu'il fait encore jour
    Où êtes-vous ? Qui êtes-vous ?
    Erevan, Bérouth, Jérusalem, Bagdad,
    Et tant d'autres endroits encore
    Tué par la folie,
    Par la folie des hommes
    Où pouvez vous fuir sous les bombes assassines ?
    Où pouvez vous fuir cette fois ci ?
    Etre de ce voyage forcé
    Etre de ce voyage forcé
    Vers quel désir pouvez vous encore aller?
    Où êtes-vous ? Qui êtes-vous ?
    Erevan, Bérouth, Jérusalem, Bagdad,
    ou tant d'autres endroits encore
    Pris en otage par la folie,
    Par la folie des hommes
    Qui êtes-vous sous les bombes assassines ?
    Où pouvez vous fuir cette fois ci ?
    Etre de ce voyage forcé
    Etre de ce voyage forcé.

     

    Oulion.Christian

     

     

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique