• O Masculin

     

    O masculin

     

    L'égoïsme O masculin,
    Un véritable refrain,
    Rythme une double vie,
    Comblée de désirs jamais assouvis.

    Les soirées gorgées de chagrins,
    De douleurs accumulés au quotidien,
    Brûlent toutes les envies,
    Et consument tous les plaisirs.

    La reconnaissance O masculin,
    Une utopie très féminin,
    Reste une formidable croyance,
    Toujours lourde de conséquences.

    Grand du haut de son piédestal,
    Prêt à gravir l'ultime marche,
    Les énergies se consument,
    Les attentions s'enfument.

    Les générosités toujours oubliées,
    Les sacrifices trop souvent banalisés,
    Forgent une nouvelle arme,
    Sur les sédiment d'un amour véritable.


    ERIC 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :